L’assurance habitation etudiant en 6 questions

Votre premier logement tout seul comme un grand : une grande aventure pendant laquelle il faut faire bien attention aux choix que l’on fait. S’installer pour la première fois dans un appartement sans ses parents est une expérience clé, un rite de passage en quelque sorte. Il s’agit de veiller à ce que l’indépendance ne se transforme pas en cauchemar, en souscrivant à une assurance habitation jeune. Elle ne doit pas être négligée. C’est elle qui vous protège en cas de sinistre et vous permet d’être indemnisé. Nous allons ici apporter les réponses aux 6 questions fondamentales sur ce sujet.

1 – L’assurance habitation étudiante est-elle obligatoire ?

Hormis dans un meublé qui ne constitue pas la résidence principale de l’étudiant, l’assurance habitation est obligatoire dès lors que vous êtes locataire. En France, l’assurance habitation est en effet obligatoire pour les locataires, mais aussi pour les propriétaires dans une copropriété. En cas de sinistre, c’est l’assurance habitation qui propose une indemnisation, mais aussi, selon le contrat souscrit, des garanties complémentaires à l’image de la garantie relogement.

Votre assurance étudiant pour votre habitation va vous fournir une attestation prouvant que vous êtes bien assuré. Votre bailleur est en droit de vous la demander chaque année afin de s’assurer que son bien est réellement protégé.

Aujourd’hui de nombreuses assurances proposent des assurances étudiant pour le logement. Celles-ci tiennent compte des spécificités des logements étudiants qui sont en général de petites surfaces où peu d’objets de valeur sont à assurer.

De plus, les étudiants ayant un budget souvent limité, l’assurance étudiante s’adapte en proposant une assurance habitation moins chère, comme ici particuliers.societegenerale.fr pour trouver son assurance étudiant logement.

2 – Assurance étudiante : quelles garanties choisir ?

Le niveau des garanties va dépendre de votre budget et de la nature du bien. À minima, vous devez souscrire une responsabilité qui prendra en charge l’indemnisation en cas de dommages causés à un tiers. Toutefois, il est préférable de souscrire une garantie plus complète qui vous protège en cas de sinistre et vous permet de prétendre à une indemnisation. Ainsi, votre assurance étudiante habitation doit pouvoir présenter des garanties telles que la garantie incendie, dégât des eaux ou encore bris de glace. Souscrire une garantie défense recours peut être judicieux, cela peut vous servir en cas de litige avec votre bailleur, avec un voisin…

3 – Assurance étudiante : cas des absences prolongées ?

Lorsque vous choisissez une assurance habitation pour étudiant, n’oubliez pas de tenir compte de votre situation particulière. De fait, vous pouvez être amené à faire un stage durant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, loin de chez vous. L’été si vous rentrez chez vos parents, le logement ne sera pas occupé durant quelque temps. Sachez que, selon la garantie que vous souscrirez, votre logement pourra être protégé durant votre absence. Ce n’est pas le cas de toutes les assurances, veillez à consulter les conditions particulières de votre contrat d’assurance étudiant pour votre habitation.

Bon à savoir : souvent, les assurances limitent la garantie à une absence de 90 jours.

4 – Assurance étudiante : quelle assurance en cas de colocation ?

Si vous optez pour la colocation durant vos études, la question de l’assurance habitation se pose naturellement. Si l’on reprend les fondamentaux, à moins d’être propriétaire d’un bien qui n’est pas en copropriété, vous êtes obligé de souscrire une assurance habitation. Mais comment faire en colocation ? Chacun doit-il souscrire une assurance distincte ?

L’assurance étudiant pour une habitation en colocation est particulière. Concrètement, un seul des colocataires doit souscrire une assurance habitation pour tout le logement. Il peut désigner ses colocataires comme occupants du bien, ils bénéficieront alors des mêmes garanties.

Bon à savoir : en cas de sinistre, chaque colocataire sera responsable proportionnellement à sa quote-part du loyer. Il est plus que conseillé de souscrire, chacun, une garantie responsabilité civile qui le couvrira en cas de dommages matériels ou causés à un tiers.

5 – Chambre en cité étudiante : quid de l’assurance habitation ?

Là encore, vous devez souscrire une assurance étudiant pour votre habitation, même si la cité universitaire bénéficie déjà d’une assurance habitation. Vous pouvez souscrire a minima une garantie responsabilité civile, même s’il est préférable de souscrire également une garantie incendie. Quant aux dégâts des eaux, cela dépend de la nature de votre installation, si vous avez uniquement une chambre ou si vous disposez d’une salle d’eau privative et d’une petite cuisine.

6 – Est-ce utile d’assurer une chambre chez un particulier ?

Eh bien oui, c’est utile. Nul besoin pour autant de souscrire de nombreuses garanties, le propriétaire du logement a certainement une assurance habitation. Cela dit, ce point reste à vérifier. S’il n’en a pas souscrit, il est conseillé de prendre une garantie complète. Si, au contraire, un contrat d’assurance habitation est à son nom, il vous suffit de souscrire une garantie responsabilité civile. Ainsi, si vous cassez quelque chose chez votre hôte, vous serez indemnisé par votre assurance étudiante.

Conclusion

Gage de sérénité et preuve de responsabilité, l’assurance logement est obligatoire pour tout locataire. Elle peut protéger l’habitant et le propriétaire des risques de non-paiement, des accidents domestiques ainsi que des explosions, feux, dégâts des eaux et catastrophes naturelles. Elle est donc essentielle au bon déroulement d’un contrat locatif et garantit de bonnes relations en cas de litiges. Prouvez à votre entourage que vous êtes un adulte en trouvant vous-même une couverture simple et efficace qui vous mettra à l’abri du désagrément des ennuis domestiques. Pensez à utiliser les outils comparateurs à votre disposition sur Internet afin d’obtenir le meilleur tarif.

Nos articles